Articles

Affichage des articles du mars 17, 2018

::+:: Le mur des réformateurs - John Knox (1514-1572)

Image
L'Ecossais John Knox (1514-1572), comme Luther, Bucer, Zwingli ou Calvin, a fait partie de ces hommes qui, au XVIè siècle, dans divers pays d' Europe, ont entrepris de 'réformer' de l'intérieur l'Eglise d'alors.
Ce réformateur écossais est peu connu dans les régions francophones. Par contre, dans les pays anglo-saxons, des communautés très vivantes, aux Etats-Unis notamment, se déclarent être issues du mouvement suscité par John Knox.
L'Église protestante et son origine - Il y a cinq cent ans, Martin Luther clouait ses thèses sur la porte de l’église du château de Wittenberg. Et ainsi un mouvement qui travaillait la société depuis déjà des années, voire des décennies ou même des siècles, prenait un nouveau tournant. Car la Réforme n’est pas l’œuvre d’un seul homme qui aurait eu un projet clair et précis. Ce mouvement est beaucoup plus riche et aussi beaucoup plus complexe. Voici la biographie de plusieurs Réformateurs. Dans le choix nous nous sommes laissé…

::+:: L’Orient chrétien, arts et croyances, avec Tania Velmans

Image
Le christianisme oriental est un art. Une esthétique qui se retrouve des Balkans au Proche-Orient, jusqu’en Anatolie et au Caucase, selon un étroit réseau d’églises et de monastères.



L’art de l’Orient chrétien s’est épanoui à partir du IVe siècle dans un espace qui recouvre la Géorgie, l’Arménie, la Cappadoce, la Syrie, le Liban, Israël (l’ancienne Palestine), l’Égypte copte, la Nubie et l’Éthiopie. Ces territoires, où la chrétienté est née, bénéficiaient d’un réseau d’églises et de monastères exceptionnellement dense et précoce, dont les neuf dixièmes sinon davantage ont disparu. Ces édifices étaient décorés de fresques et de sculptures, ornés d’icônes et d’objets liturgiques, et renfermaient d’exceptionnels manuscrits enluminés.

Les recherches de l’auteur ont permis de définir l’originalité de cette iconographie orientale, sa cohérence, son rapport avec les doctrines religieuses et les croyances des peuples concernés. Elle montre que ces régions, qui faisaient partie de l’ère d’influ…

::+:: La visite marathon du pape François chez Padre Pio

Image
De la chapelle des stigmates à l’hôpital des corps et des âmes, en passant par le sanctuaire, le Saint-Père, en à peine six heures, va parcourir l’une des vies les plus troublantes de tous les saints.

Il y a 50 ans cette année que saint Padre Pio (1887-1868) est décédé, et 100 ans que le saint le plus populaire d’Italie a reçu les premiers stigmates de la Passion du Christ sur son corps. Un double anniversaire que le pape François a décidé de commémorer en se rendant sur les lieux mêmes de la vie du saint ce 17 mars, dans les Pouilles. Pour un moment de recueillement dans la chapelle des stigmates, à Piana Romana de Pietrelcina, sa ville natale, et sur la dépouille du saint au sanctuaire Sainte-Marie-des-Grâces à San Giovanni Rotondo. Entre les deux, une visite à la Casa Sollievo della Sofferenza, hôpital fondé par Padre Pio. Tout cela en moins de six heures, selon les derniers détails du programme communiqués par le Vatican. Découvrez les trois destinations phares de la visite de Fran…