Articles

Affichage des articles du janvier 24, 2018

::+:: Que contiennent les rouleaux de la mer Morte ?

Image
Ils ont été découverts entre 1947 et 1956, dans onze grottes, à Qumrân au-dessus de la mer Morte. Parchemins, manuscrits et papyrus, avaient été rédigés en hébreu, en grec et en araméen, entre le IIIe siècle avant J.-C. et le Ier après J.-C. Deux chercheurs du département d’études bibliques de l’université de Haïfa ont réussi à reconstituer et déchiffrer l’un des deux derniers manuscrits qui restent à décoder.


Il restait 60 fragments minuscules avec des inscriptions en hébreu à déchiffrer. Les archéologues pensaient qu’ils provenaient de parchemins différents. Mais les deux chercheurs de l’université d’Haïfa, Eshbal Ratson et Jonathan Ben-Dov, ont réussi à les réunir. « Ils ont tout assemblé et sont arrivés à la conclusion qu’il s’agissait du même rouleau », explique un porte-parole de l’université. Ils les examinaient depuis un an.

D’après les résultats qu’ils ont publiés, le texte contient des références au calendrier de 364 jours utilisé par la communauté religieuse des Esséniens qui…

::+:: Soigner l’âme soigne le corps

Image
Le britannique Rupert Sheldrake, docteur en biochimie et auteur à succès, s'intéresse aux effets concrets des exercices spirituels, comme la prière ou la méditation, sur le corps.

Ce docteur, comme son nom de « Sheldrake » semble l’indiquer — une espèce entre l’oie et le canard — est un drôle d’oiseau. Étudiant brillant et athée, il est retourné au christianisme de son enfance au cours de sa carrière de biochimiste. « J’ai réalisé que l’athéisme était un système de croyance comme un autre », explique-t-il. Or l’athéisme et le matérialisme ont des conséquences sur la conception du monde, et ils imposent, à ses yeux, des contraintes inutiles aux scientifiques : « Je suis persuadé que si tous les scientifiques parlaient des limites, qu’ils expérimentent, de l’approche purement mécaniste et réductive, ce serait bien plus amusant… ».

Lui n’a pas peur de s’amuser à explorer les branches de la science les plus controversées. Il a, entre-autre, établi l’hypothèse que la célèbre « sensation …

::+:: « Je n’ai pas le temps ». Et vous quelle est votre excuse pour ne pas prier ?

Image
Voici les sept excuses les plus souvent entendues pour ne pas prier. Sans vouloir culpabiliser qui que ce soit, difficile de ne pas se retrouver dans au moins l’une d’entre elles…
1. « J’ai déjà prié »

« J’ai déjà prié hier » et ses variantes « j’ai prié il y a une semaine » et « j’ai prié quand j’étais enfant ». Ou encore, « j’ai prié, mais Dieu ne m’a pas entendu ». Voilà ce que nous nous disons tous. Mais vivre avec Dieu, c’est comme dans toute relation. Cela exige de passer du temps ensemble. Concrètement, il s’agit de se parler, de prendre du temps pour soi, d’ouvrir son cœur. Les prières ne peuvent pas être dites une bonne fois pour toutes. Non, elles font partie de notre vie au quotidien.

Nous lui confions nos demandes, nos blessures. Mais il ne répond pas toujours à nos demandes. Pourquoi ? Pour nous encourager à persévérer ou à reconsidérer nos demandes à l’aune de Sa volonté et de notre liberté.
2. « Je prierai plus tard »

Parfois, on se dit qu’on priera le soir ou bien quand on …