::+:: L'appel d'un curé au pape François pour ouvrir l'Église aux hommes mariés


Le pape François, le 30 août 2017 au VaticanCrédit : AFP / Andreas Solaro

Daniel Duigou est catégorique : pour sortir l'Église de la crise des vocations, "il est temps d’ouvrir le corps sacerdotal à des hommes mariés". Le curé de l'église Saint-Merri, dans le 4e arrondissement de Paris, a publié le 1er mars Lettre ouverte d'un curé au pape François (Presses de la Renaissance).

Dans ce texte, il appelle le souverain pontife à élargir l'ordination des prêtres pour permettre à l'Église de retrouver une place importante dans la société.

"Le célibat des prêtres n’est pas un dogme, mais une discipline", précise Daniel Duigou, interrogé dans Le Parisien. Cet ancien journaliste, qui a présenté le JT de 20 heures sur TF1 et Antenne 2 dans les années 1980, a été ordonné prêtre à Amiens en 1999. "Pour certains, l'Église est en panne et, ce qui est plus grave, elle est en faillite de sens. À leurs yeux, elle n’a plus d’avenir. Elle n’est même plus audible. Elle est devenue un monument du passé qu’on visite", regrette le curé.

" Le sacré, ce ne sont pas les rites, mais l’avenir de l’Homme "
La solution selon lui, ouvrir les portes de l'Église à des "hommes ou femmes, mariés ou non, ces fidèles pourraient, après une formation approfondie et en communion avec l’évêque, donner les sacrements : baptêmes, mariages… et même présider l’eucharistie". "Il y a urgence à réagir. Le risque, c’est que les paroissiens se referment sur le rite. Or, le sacré, ce ne sont pas les rites, mais l’avenir de l’Homme", insiste Daniel Duigou.

Reste à savoir comment son appel sera accueilli à Rome par le pape François. Le curé de Saint-Merri avait obtenu une audience auprès du souverain pontife en septembre 2015. Une rencontre au cours de laquelle il s'était adressé librement au chef de l'Église catholique, parlant notamment des bénédictions qu'il accorde aux couples homosexuels.

François Quivoron




Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Le désastre naturel de l’Age du Bronze reporté sur une stèle

::+:: Les textes sur le mécanisme d’Anticythère ont été déchiffrés