Articles

Affichage des articles du décembre 13, 2017

::+:: L'Eglise contre le christianisme sioniste

Image
" Les Juifs n'ont aucun droit de souvraineté sur la terre sainte (Palestine), écrivait en 1917 le Pape Bénédict XV, dans une note en marge de la déclaration de Belfort. En dépit de vaste influence dont jouissent les chrétiens –sionistes aux Etats Unis, ils ont leurs opposants. Il existe au sein de l'Eglise américaine de nombreux courants qui dénoncent leur excès et mettent en garde la classe dirigeante contre leur hégémonie politique et religiueuse.


L'Eglise évangélique et le christianisme sioniste

L'Eglise évangélique américaine n'est pas contente et elle le fait régulièrement savoir. Pour cette Eglise, le courant "Christianisme sioniste" n'a aucun fondement religieux. L'Eglise évangélique s'en est même plainte auprès du Conseil national des Eglises composé de 34 groupes et qui compte près de 40 millions de membres.

La stratégie du Conseil national des Eglises pour face face au péril des chrétiens sionistes consiste à convaincre les évang…

::+:: Le pape François appelle à retrouver « le sens chrétien du dimanche »

Image
Continuant, mercredi 13 décembre dans la salle Paul-VI du Vatican, sa série de catéchèses sur la liturgie, le pape François s’est interrogé, lors de l’audience générale, sur le sens du dimanche et du repos dominical.

« La célébration dominicale de l’Eucharistie est le centre de la vie de l’Église », a-t-il d’abord expliqué, rappelant que, « dès l’origine, les premiers disciples se sont réunis le premier jour de la semaine, jour où Jésus est ressuscité des morts, pour vivre en communion avec lui ».
« Un apport spécifique du christianisme »

« C’est pourquoi le dimanche est pour nous un jour sanctifié par la célébration eucharistique, présence vivante du Seigneur parmi nous et pour nous », a-t-il insisté avant de s’exclamer : « C’est la messe qui fait le dimanche ! Que représenterait pour un chrétien un dimanche privé de cette rencontre avec le Seigneur ? »
Le pape a alors relevé que « certaines sociétés sécularisées ont oublié le sens chrétien du dimanche illuminé par l’Eucharistie ».

« Dans…

::+:: La mesure du temps : une invention des Sumériens qui perdure encore aujourd’hui

Image
On pourrait se demander pourquoi diviser les heures en 60 minutes et les jours en 24 heures – pourquoi pas un multiple de 10 ou 12 ? Pour le dire simplement, la réponse est parce que les inventeurs de la mesure du temps n’utilisaient pas un système décimal (base 10) ou duodécimal (base 12) mais un système sexagésimal (base 60). Pour les anciens inventeurs sumériens ayant divisé pour la première fois les mouvements des cieux en des intervalles mesurables, 60 était le nombre parfait.
L’utilité du nombre 60

Le nombre 60 peut être divisé par 1,2,3,4,5,6,10,12,15,20 et 30 parties égales. De plus, les anciens astronomes croyaient qu’il y avait 360 jours en une année, un nombre dans lequel 60 entre justement six fois. L’empire sumérien n’a pas duré. Néanmoins pendant plus de 5000 ans, le monde a continué leur délimitation du temps.


Le passage du temps
De nombreuses civilisations anciennes avaient une mesure approximative du passage du temps. Le jour commençait bien sûr avec le lever du soleil e…