Articles

Affichage des articles du septembre 10, 2017

::+:: Le pape François se blesse en se cognant à sa Papamobile

Image
Voir la VIDEO




Un freinage un peu brutal, et voilà le pape François avec un petit bleu sous l'œil. En visite en Colombie ce dimanche 10 septembre, le chef de l'église catholique a été victime d'un petit accident, alors qu'il saluait les foules sur sa papamobile.
Plusieurs milliers de personnes sont venues saluer le souverain pontife, qui achève ce dimanche sa visite à Carthagène des Indes. Mais alors qu'il traversait la foule, en saluant et bénissant les fidèles, le pape a été déstabilisé par un brusque coup de frein,comme le montre la vidéo en tête d'article. 
François s'est alors cogné contre l'une des parois vitrées qui surmontent la papamobile pour le protéger des intempéries, s'entaillant légèrement une arcade sourcilière et une pommette, selon les images diffusées par la télévision. Un de ses agents de sécurité l'a alors aidé à se redresser et a nettoyé à l'aide d'un mouchoir blanc les gouttes de sang qui avaient taché la cape blanc…

::+:: « Me voici Seigneur, je viens faire ta volonté »

Image
Sœur Élie : « Il règne, ici, une douce liberté qui imprègne chaque moment. » / Roberta Valerio/ pour la Croix

Sous un soleil estival, sœur Élie foule d’un pas décidé les graviers de la cour. Sac au dos contenant son ordinateur et sa bouteille d’eau minérale, elle rentre de Paris où elle a participé à une réunion de la Conférence des religieux et religieuses de France (Corref). Arrivée à Jouarre il y a une trentaine d’années, Sœur Élie a découvert la vie bénédictine à l’âge de 15 ans, à Saint-Benoît-sur-Loire. « C’était au cours d’un voyage scolaire, raconte-t-elle. Je suis entrée dans la basilique pour l’office de sexte. Au début, j’ai eu un réflexe de recul, c’était tellement différent de ce que je connaissais. Et puis à la sortie, je suis allée voir un moine. On a parlé une demi-heure pendant que les autres attendaient dans le car. »
C’est le premier jalon sur le chemin qui mènera Florence jusqu’à Jouarre, où elle prendra le nom de Sœur Élie : « C’est ma passion pour la Bible qui m’a …