::+:: Statue du Pape. Vers une vente et un déplacement du monument

Le maire Patrick Le Diffon semble avoir trouvé une solution avec l'évêché de Vannes.
L'oeuvre du sculpteur ZourabTsereteli sera vendue et déplacée sur un terrain privé. | Olivier CLERO

Le 25 octobre dernier, le Conseil d’État a statué en faveur d’un retrait de la croix qui surplombe la statue du pape Jean-Paul II à Ploërmel. Le maire Patrick Le Diffon semble avoir trouvé une solution avec l’évêché de Vannes. L’œuvre du sculpteur Zourab Tsereteli sera vendue et déplacée sur un terrain privé.

La décision du conseil d’État concernant la statue du Pape Jean-Paul II à Ploërmel a fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines. Pétitions en ligne, manifestation, communiqués… Bon nombre de personnes ont pris la plume pour ou contre l’arrêt qui donne six mois à la commune pour démonter la croix surmontant l’arche au-dessus de la statue de Jean-Paul II, au nom de la loi de 1905.

L’Agence France presse (AFP) révèle, ce lundi, que le maire de Ploërmel Patrick Le Diffon aurait enfin trouvé une solution. « La piste privilégiée aujourd’hui est la vente et le déplacement de la statue sur un espace privé contigu », a confirmé le maire de Ploërmel. La municipalité y travaille avec l’évêché de Vannes. « Ils nous proposent de prendre en main le financement du déplacement de la statue. »

Concernant le lieu du déménagement, l’élu ne le précise pour le moment. Il indique seulement : « Il nous faut l’accord des propriétaires alentour, mais les discussions sont bien avancées. »

Pour Patrick Le Diffon, cette idée, « choisie par l’évêché » semble enfin la bonne. « Elle est pérenne, sans contentieux supplémentaire ou recours possible. C’est la méthode la plus rapide, qui permettra de trouver une issue définitive. Une fois dans l’espace privé, la polémique n’a plus lieu d’être. Ce sujet ne sera plus de mon ressort. »

Il y a quelques semaines, l’élu indiquait déjà dans nos colonnes que des discussions étaient en cours avec l’évêché de Vannes (Ouest-France du 1er novembre). Il évoquait plutôt l’idée d’un rachat du terrain. « Cela fait partie des pistes et ce n’est pas la seule pour que cette statue reste en lieu et place. Nous avons eu contact avec l’évêché, encore ce mardi », précisait-il alors. Cette solution n’est donc plus retenue par l’évêché. « Cela aurait pris plus de temps et aurait fait l’objet de potentiels recours. »

Le projet sera présenté en conseil municipal en début d’année prochaine. « Il y aura un déclassement à valider en session de conseil municipal et également un permis de construire, à faire valider par les Bâtiments de France », a précisé Patrick Le Diffon.

Ce dernier ne cache pas son soulagement. « Quand on voit le climat passionnel et de tension que tout cela a suscité, il est grand temps que cela s’apaise rapidement, dans le respect de la loi de 1905. »

Article du journal OuestFrance

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Quand on dit : « Bonne année ! », ce n’est pas uniquement pour faire plaisir…