::+:: Les 10 découvertes archéologiques les plus étonnantes réalisées en 2017


En cette fin d'année, il est temps de jeter un coup d’oeil à 2017 et de passer en revue les nombreuses découvertes archéologiques qui ont été faites cette année, et de choisir les 10 plus fascinantes à ne pas oublier.

Notez qu’il n’ y a pas d’ordre particulier.

La tour des crânes


L’ancienne tour des crânes aurait été citée par les conquistadors espagnols. Crédit image: REUTERS.

Un groupe d’archéologues a trouvé plus de 650 crânes fusionnés avec de la chaux près du « Templo Mayor » de la capitale aztèque Tenochitlan, au Mexique. Les archéologues croient qu’ils faisaient partie des Huey Tzompantli, une tour massive de crânes qui horrifièrent les conquérants espagnols lorsqu’ils capturèrent la ville en 1521.

La cavité dans la grande pyramide
Les chercheurs ont trouvé un vide dans la Grande Pyramide de Gizeh en utilisant des muons. L’équipe a déjà découvert un vide plus petit, semblable à un passage, sur la face nord de la pyramide. Institut ScanPyramide/HIP


Les scientifiques qui ont utilisé la technologie de balayage basée sur les rayons cosmiques ont détecté une grande « cavité » mystérieuse à l’intérieur de la Grande Pyramide de Gizeh.

L’espace mystérieux, long de 20 mètres, est situé juste au-dessus de la Grande Galerie, et c’est la première grande structure découverte depuis le 19ème siècle à l’intérieur de la pyramide, dont on pense qu’elle date d’environ 4500 ans.

Les manuscrits de la Mer Morte – la 12ème grotte

Un petit morceau du Livre Des Géants et des Manuscrits de la Mer Morte


Les chercheurs ont annoncé en 2017 la découverte d’une série de jarres liés aux manuscrits de la mer Morte (les manuscrits contenant les plus anciens exemplaires connus de textes bibliques) dans une grotte, la douzième des grottes de Qumran , en Israël.

Cette excitante fouille est la plus prometteuse que nous ayons jamais faite depuis 60 ans pour découvrir de nouveaux manuscrits de la Mer Morte « , a déclaré Oren Gutfeld, archéologue de l’Université hébraïque et directeur des fouilles.

Deux cités englouties

Une mission archéologique conjointe tuniso-italienne cherche depuis 2010 des vestiges de Neapolis – Crédit Image: Institut National du Patrimoine Tunisie/Université de Sassari

Tunisie et Italie. Les archéologues ont découvert l’existence de deux anciennes cités romaines submergées: Neapolis, près de la ville de Nabeul, et Baia, sur la côte italienne. Elles ont disparu au IVe siècle, suite à l’activité sismique et volcanique en Méditerranée.

Portes en pierre en Arabie Saoudite

Les structures massives vues de l’air.

Les chercheurs ont découvert plus de 400 structures étranges qui remontent à des milliers d’années en Arabie Saoudite.

On pense que les anciennes structures en pierre – baptisées Gates par des experts – pourraient avoir environ 7 000 ans. Leur but demeure un mystère. Certaines de ces « portes » sont situées à côté d’une coupole volcanique qui, à une certaine époque, crachait de la lave basaltique.

L’épave d’ Anticythère

Le bras en bronze récupéré sur les lieux du naufrage.

L’épave d’ Anticythère a donné lieu à des découvertes plus fascinantes, car les chercheurs ont découvert une vaste gamme de reliques et le bras d’une statue de bronze. Il s’agit là d’un résultat assez surprenant, car les experts disent que les statues de bronze sont parmi les artefacts les plus rares de l’antiquité. Ce qui rend cette découverte encore plus fascinante, c’est le fait que le fragment de bras ne correspond à aucun corps de statue découvert à ce jour, ce qui nous amène à la question: Où est le reste de la statue?

Les plus vieux fragments de poterie en Amérique

Morceaux des fragments de poterie récupérés par les archéologues. Crédit Image: Université Fédérale d’Extrême-Orient de Russie

2017 a apporté ce que beaucoup d’experts considèrent comme les plus vieux fragments de poterie jamais découverts sur le continent américain.

Une équipe d’experts russes et équatoriens a récupéré des objets dont on pense qu’ils datent de plus de 6000 ans et qui appartenaient à la culture peu étudiée de San Pedro.

Une tablette d’argile vieille de 4000 ans a révélé l’emplacement de 11 cités perdues


Anciennes inscriptions cunéiformes. Crédit Image: Shutterstock

Des chercheurs ont analysé une tablette d’argile vieille de 4000 ans, créée par d’anciens marchands de l’empire assyrien, qui détaille l’emplacement approximatif de 11 cités anciennes disparues depuis longtemps.

Écrits dans l’ancien scripte cunéiforme – élaboré par les sumériens de l’antiquité -, les tablettes d’argile décrivent en détail un ensemble de transactions commerciales, de comptes, de sceaux, de contrats et même de certificats de mariage.

Les restes de Bouddha ?

L’urne en céramique contenant des restes humains incinérés avec le nom du Bouddha gravé (Reliques Culturelles Chinoises)

Les archéologues ont retrouvé des « ossements » de restes incinérés cachés dans une cage thoracique vieille de 1000 ans en Chine qui, selon les rapports, pourrait appartenir à Siddhartha Gautama, mieux connu sous le nom de Bouddha, le fondateur du bouddhisme.

Dents de 9,7 millions d’années

Cette image montre deux des dents fossilisées découvertes à Eppelsheim. Crédit Image: Musée d’histoire naturelle de Mayence

Les experts ont trouvé une prothèse de 9,7 millions d’années d’âge fossilisé qui appartenait à une espèce qui, en théorie, apparu en Afrique plusieurs millions d’années plus tard.

La découverte révolutionnaire peut faire de l’Europe le berceau de l’humanité.

La découverte a été faite par des experts allemands qui ont dit: »Nous ne voulons pas trop dramatiser, mais j’émettrai l’hypothèse que nous devrons commencer à réécrire l’histoire de l’humanité après aujourd’hui ».

Source "Ancient Code"

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Quand on dit : « Bonne année ! », ce n’est pas uniquement pour faire plaisir…