::+:: Des groupes occultes très actifs contre les chrétiens au Nigeria


Un groupe occulte nommé Badoo a tué, le 20 novembre dernier, Tyabo Alaba, une jeune-femme chrétienne appartenant à l’église céleste du Christ de la ville de Lagos, selon des rapports locaux, ainsi que ses deux enfants, David Alaba, 4 ans, et Rachael Alaba, 8 ans.

Ils auraient été tués vers 2 heures du matin dans les locaux de leur église dans le village de Temu.

Adesina Idowu, membre du Christ de l’Église céleste, a dit au Morning Star News par téléphone que les trois membres de la famille vivaient à l’église.

“Ils ont été tués à l’intérieur de l’église, l’église céleste du Christ – ils restent dans l’église”, a déclaré Idowu.


Une semaine après seulement, c’est le pasteur Victor Kanayo de l’Église Rédempteur de Dieu qui a, à son tour été assassiné par le même groupe.

Le pasteur Kanayo qui a été tué à Offin, Igbogbo, dans la banlieue de la ville d’Ikorodu dans l’État de Lagos, n’est pas la seule victime de cette attaque par un groupe occulte. Gloria, sa femme et leur enfant de 10 mois, Goodness, ont été également grièvement blessés, selon des sources. les deux ont été pris en charge à l’hôpital général d’Ikorodu.

Chef de la paroisse Fingers of God du RCCG dans la région d’Igbogbo d’Ikorodu, le pasteur Kanayo et sa famille auraient été attaqués tôt le matin alors qu’ils dormaient. La police a confirmé le meurtre du pasteur et l’hospitalisation de sa femme et de son enfant en raison des blessures subies lors de l’attaque.

“Vers 7 heures, à Offin, Igbogbo, Lagos, banlieue de la ville d’Ikorodu, Victor Kanayo, homme et pasteur, a été assassiné”, a déclaré le porte-parole de la police de Lagos, Chike Oti, lors d’une conférence de presse le 29 novembre. Le commandement a procédé à quelques arrestations, et des suspects sont interrogés en vue de découvrir l’auteur de ce crime odieux. “

À la suite des attaques perpétrées le 20 et 26 novembre dernier, la police a ordonné le 27 novembre une interdiction des services de culte nocturne dans la ville de Lagos. Seules les églises qui ont leur propre service de sécurité seront autorisées à organiser des veillées de nuit, ce qui est courant au Nigeria.

Le commissaire a averti que tout pasteur qui organiserait des veillées de nuit sans sécurité adéquate sera accusé de meurtre, au cas où il y aurait des attaques entraînant la mort de membres d’église.

“Dorénavant, aucun pasteur ne devrait organiser une veillée à Ikorodu sans un service de sécurité adéquat”, a déclaré Edgal. “N’organisez aucune veillée si vous ne pouvez pas protéger la vie des personnes qui y assistent.”

Il a déclaré que la plupart des attaques menées par des groupes occultes ciblaient les églises la nuit pendant les services.

Les trois quarts des attaques occultes à Ikorodu ciblent un membre de l’église ou un pasteur ou leurs proches, a-t-il dit.

“Ils se sont produits dans les locaux de l’église ou dans un bâtiment abritant une église”, a-t-il dit. “Nous devons protéger les femmes et les enfants”.

Le groupe occulte Badoo procéderait à des tueries en série rituelles enracinées dans les méthodes de son fondateur.

Toujours dans la ville de Lagos, un pasteur a rapporté avoir reçu des menaces de mort d’un autre groupe occulte qui a été contrarié par le fait que certains de ses membres s’étaient convertis au christianisme.

Chukwudi Okoh, 52 ans, surveillant général de Kingdom Fire Ministry International, a déclaré dans un communiqué qu’il avait reçu les menaces de la Fraternité Ogboni, un groupe dont les rituels et cérémonies sont faits en secret. Les membres de cette organisation pensent être des intermédiaires entre les vivants et leurs ancêtres.

Okoh a dit que les membres occultes ont envoyé une lettre à son église le 7 novembre avertissant qu’il serait tué pour avoir converti leurs membres. Il a dit que la lettre avait été signée par le grand maître et secrétaire de l’organisation.

Le pasteur a dit que ce n’était pas la première fois que sa vie était menacée, car une escouade du même groupe l’avait attaqué en septembre.

Le pasteur pentecôtiste a déclaré qu’en 24 ans de ministère, il a reçu diverses menaces de mort de la part de groupes occultes parce que son ministère dérange :

“Il arrive que les gens avouent appartenir à la Fraternité Ogboni, et ils apportent leur matériel et leurs livres à brûler”, a-t-il dit. “Je l’ai fait plusieurs fois dans différentes parties du pays.”



Article de Isabelle Goepp / Journal Chretien.info

Diplômée d’un master II de psychologie de l’éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d’année dans le domaine médico-social. Désireuse d’approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s’est formée pendant un an à l’Institut Biblique Européen.


Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Le désastre naturel de l’Age du Bronze reporté sur une stèle

::+:: Des archéologues font une découverte biblique majeure

::+:: L'appel d'un curé au pape François pour ouvrir l'Église aux hommes mariés