::+:: Religion : des dizaines de caricatures sont exposées au Temple du Mans


Pour Sophie Ollier, pasteure de l'Eglise protestante du Mans, le but de cette exposition est de faire rire pas de choquer © Radio France - yann lastennet



Un reporter demande à une femme voilée: "Pourquoi vous êtes vous convertie à l'Islam ? Réponse de la femme :"parce que je ne supportais plus la vie protestante. C'est l'une des dizaines caricatures exposées au Temple du Mans. Elle fait beaucoup rire Philippe qui, pourtant, est protestant. Avoir de l'humour et de l'autodérision, c'est presque une qualité. Il y a beaucoup d'idées "toute faite" sur les protestants : austères, coincés ! Cette exposition démontre que les protestants font un effort.Yves un autre fidèle pense exactement la même chose. Rire, ce n'est pas forcément se moquer. On ne peut pas rire de tout mais de presque tout et puis ces caricatures brocardent des religions (catholicisme, protestantisme et Islam) qui ont un tronc commun. Plantu, Piem, Geluck, Molina et beaucoup d'autres sont exposés. Des auteurs athées, agnostiques ou croyants. Cette exposition itinérante, intitulée "Caricatures et Théologie. Des images pour ne pas se prosterner", a été créée avant les attentats de Charlie Hebdo. Les auteurs de l'exposition et les autorités protestantes se sont posé la question de la maintenir ou pas. Ils n'ont pas hésité longtemps explique Sophie Ollier, pasteure de l'Église protestante unie du Mans. C'était vraiment un acte de protestation après les attentats de Charlie. Aujourd'hui cette exposition a des choses à dire par rapport à la théologie, à la religion chrétienne. Elle nous interroge aussi sur notre capacité à se moquer de nous mêmes. C'est une forme d'intelligence de pouvoir rire de ce en quoi on croit. Cela permet de tout désacraliser même si certains trouveront ces dessins drôles alors que d'autres pourront être choqués.

Cette caricature du Chat de Geluck est l'un des dessins exposés au Temple du Mans © Radio France - yann lastennet

Le but de cette exposition c'est de faire rire, pas de choquer

Des caricatures de Charb et de Cabu (2 dessinateurs de Charlie Hebdo tués dans l'attentat de janvier 2015) font partie, à l'origine, de l'exposition mais Sophie Ollier a décidé de ne pas les exposer. Parce qu'il y a des caricatures qui peuvent choquer ou blesser et ce n'est pas le but. Nous souhaitons avant tout nouer le dialogue entre croyants et non croyants. Et aussi faire connaitre le message de l'Eglise protestante qui célèbre cette année, les 500 ans de la Réforme. Les 95 thèses de Luther qui ont jeté les bases du protestantisme.

Yves et Philippe, 2 protestants du Mans, conquis par cette exposition © Radio France - yann lastennet

Par Yann Lastennet, France Bleu Maine



Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Le désastre naturel de l’Age du Bronze reporté sur une stèle

::+:: L'appel d'un curé au pape François pour ouvrir l'Église aux hommes mariés

::+:: Les textes sur le mécanisme d’Anticythère ont été déchiffrés