::+:: Le pape François salue les disciples de saint Vincent de Paul

Jean-Marc, 28 ans, avocat, et Marguerite, 24 ans, architecte, membres de la Conférence Saint Jean Eudes (la branche "Jeunes" de la Conférence Saint-Vincent-de-Paul), en maraude à la rencontre des personnes à la rue. / P.Razzo/Ciric

Le pape François a adressé un message, mercredi 27 septembre, jour de la Saint-Vincent-de-Paul, à tous les prêtres, religieux et fidèles de la famille vincentienne qui célèbre, en 2017, les 400 ans du charisme de leur fondateur.

Dans sa lettre en hommage à celui qui fonda les Dames de la Charité, en décembre 1617 avec des femmes aisées de Châtillon-sur-Chalaronne (Ain), François salue un homme « en chemin », « en constante recherche de Dieu », qui avait su « se laisser toucher par le regard d’un homme assoiffé de miséricorde et par les visages d’une famille en besoin de tout ».


>> Lire aussi ... Le charisme de Vincent de Paul

« Le regard de Jésus l’avait secoué, en l’invitant à ne plus vivre pour lui-même, mais à la servir sans réserve dans les pauvres, que saint Vincent allait ensuite appeler "seigneurs et maîtres", écrit le pape. Sa vie s’est ainsi transformée en un temps de service, jusqu’au dernier souffle. »

« Enflammé par le désir de faire connaître Jésus aux pauvres, il s’est dédié intensément à l’annonce, spécialement à travers les missions au peuple, et soignant de manière particulière la formation des prêtres », rappelle François.

Saint Vincent avait fondé les Charités pour que des personnes plus aisées prennent soin des plus pauvres, « en vivant en communion et en mettant à disposition leurs propres biens avec joie, dans la certitude que Jésus et les pauvres sont le trésor précieux, et, que, comme il aimait le répéter, “quand tu vas vers les pauvres, tu rencontres Jésus” ».

Saluant aussi la création, en 1633, des Filles de la Charité, un des fruits de ce qu’il appelle le « grand arbre » de la famille vincentienne, François souligne l’« intuition prophétique » de saint Vincent de Paul qui a su « valoriser les extraordinaires capacités féminines, apparues dans la finesse spirituelle et dans la sensibilité humaine de sainte Louise de Marillac ».

« Donner de l’espace et du temps aux pauvres »

« Que le Seigneur vous répande dans le monde comme des semences qui germent dans une terre aride, comme un baume de consolation pour celui qui est blessé, comme un feu de charité pour réchauffer tellement de cœurs gelés dans l’abandon et endurcis parce que rejetés », exhorte le pape pour qui la charité est « la voie maîtresse de la doctrine sociale de l’Église ».

Il rappelle enfin que le 19 novembre prochain sera la Journée mondiale des pauvres et espère que l’exemple de saint Vincent de Paul aidera chacun à « donner de l’espace et du temps aux pauvres, aux nouveaux pauvres d’aujourd’hui, aux trop nombreux pauvres d’aujourd’hui, à faire nôtres leurs pensées et leurs malaises, parce qu’un christianisme sans contact avec celui qui souffre devient un christianisme désincarné, incapable de toucher la chair du Christ ».



Nicolas Senèze, à Rome / La Croix

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Le désastre naturel de l’Age du Bronze reporté sur une stèle

::+:: L'appel d'un curé au pape François pour ouvrir l'Église aux hommes mariés

::+:: Les textes sur le mécanisme d’Anticythère ont été déchiffrés