::+:: EMI : ces fascinants voyages dans la vie après la vie



Après une carrière largement consacrée à examiner les guérisons inexpliquées à Lourdes, le Dr Theillier discerne dans les "expériences de mort imminente" des ouvertures à la vraie Vie.

« EMI », ces initiales vous disent-elles quelque chose ? Ou peut-être connaissez-vous leur version anglaise : « NDE » ? Elles désignent les « expériences de mort imminente » (« near death experience ») dont on a aujourd’hui d’abondants témoignages, notamment sur le Net. Toutes ces descriptions de « l’autre monde » entrevu par des personnes ayant frôlé la mort, ne sont pas à « avaler » sans examen critique, certaines étant manifestement fantaisistes. Pour autant, la cohérence de nombreux récits émanant de personnes de tous âges et origines, conduit la science et l’Église à les prendre de plus en plus au sérieux.

« Un signe du Ciel » 

C’est au double titre de médecin et de catholique que le Dr Patrick Theillier, ancien responsable du Bureau des constations médicales de Lourdes, consacre à ces expériences de mort imminente une enquête passionnante. S’il y voit « un signe du Ciel qui nous ouvre à la vie invisible », c’est au terme d’une rigoureuse analyse qui croise sans jamais les confondre les éléments scientifiques et l’éclairage de la foi. Habitué par son métier et par sa fonction (il a présidé l’Association médicale internationale de Lourdes qui comprend plus de dix mille professionnels de santé dans soixante-quinze pays) à examiner avec la plus grande rigueur les témoignages de guérison, il applique son discernement méthodique à sept témoignages particulièrement saisissants.

Il a recueilli lui-même, à Lourdes, le premier témoignage, celui d’un Français, Michel Durant, déclaré « cliniquement mort ». Les autres ont tous fait l’objet d’études : un jeune enfant américain qui a « vu le Ciel » et le décrit merveilleusement ; un célèbre neurochirurgien américain, des plus sceptiques sur la survie de l’âme, qui témoigne à présent : « Le paradis existe » ; Natalie, rescapée d’un terrible accident de la route, qui consacre son retour à la vie à irradier la paix et la joie de l’Amour divin ; Gloria, chirurgien – dentiste colombienne, a, elle , « frôlé l’Enfer » après avoir été foudroyée avec son neveu (qui lui n’a pas survécu) ; l’abbé Jean Derobert, témoin de sa « dé-corporation » après avoir été fusillé par un commando FLN pendant la guerre d’Algérie ; le père José Maniyangat, prêtre indien, qui rapporte sa vision de l’Enfer, du Purgatoire et du Ciel, au terme du grand voyage dont il lui a été donné de revenir, contre tout pronostic, après avoir été heurté de plein fouet alors qu’il circulait à moto.

Émerveillement, paix et joie 

On ne peut qu’être frappé par la convergence de ces divers témoignages. La plupart de ces « revenants » ont en commun l’émerveillement dans lequel ils ont été plongés au cours de leur excursion dans l’autre monde, et le désir de faire partager leur paix, leur joie, qui s’accompagnent souvent aussi de repentir pour leur vie d’ « avant ».

Mais qu’est-ce donc qu’une EMI ? Que s’y passe-t-il ? Qu’en dit la science ? Qu’en dit l’Église ? Après avoir discerné neuf phases dans le déroulement de ces « voyages » (« décorporation », changement d’état du corps, passage dans un tunnel, contact avec d’autres « personnes spirituelles », rencontre d’un « être de lumière », bilan de vie, sentiment de paix et de tranquillité, retour, répercussions sur l’existence), Patrick Theillier établit clairement l’état de ces questions. Les correspondances et analogies qu’il propose avec des passages bibliques et avec la vie de saints de différentes époques contribuent puissamment à l’attrait et à l’originalité de son livre. Pour lui, au terme de cette enquête, cela ne fait plus de doute : ces EMI sont « des signes de vie venant de l’au-delà », ou plutôt des OVI : des « Ouvertures sur la vie invisible » données à un monde qui se ferme à l’espérance du bonheur éternel.

Expériences de mort imminente par Patrick Theillier, préface de Mgr Marc Aillet, Artège, 230 pages, 18 euros.

Philippe Oswald | ALETEIA

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Quand on dit : « Bonne année ! », ce n’est pas uniquement pour faire plaisir…