Articles

Affichage des articles du février 23, 2016

::+:: Chrétiens d'Orient : après la Russie, la France doit agir

Image
Tandis qu'un nouveau ministre des Affaires étrangères prend ses fonctions, on est tenté d'évaluer à nouveaux frais la situation de la diplomatie française. Si la situation syrienne fait l'objet de nombreux commentaires, le contexte irakien retient moins l'attention des spécialistes. La France, on s'en souvient, s'était opposée à l'invasion de l'Irak, consciente que cette opération allait conduire ce pays à la destruction, rendant par ce fait l'intervention américaine illégale car non validée par le conseil de sécurité. La France avait alors fait l'objet de sanctions économiques de la part des États-Unis.Le gouvernement irakien de Monsieur Maléki se situait davantage comme un gouvernement de revanche contre les sunnites que comme un gouvernement d'unité nationale. Ses relations avec le gouvernement français étaient détestables. Le nouveau gouvernement de Bagdad a permis de nouer des rapports plus fructueux. 
Quelques jours après la tragique pr…

::+:: Ce temps où la religion était partout…

Image
Serviteurs inutiles est, comme le rappelle l’exergue, une expression de Luc (17.10). Service inutile, c’était aussi le titre d’un recueil de Montherlant, dans les années 1930 ; Montherlant qu’on croit retrouver dans l’incipit où Bernard Bonnelle cite l’Ecclésiaste : « Malheur au pays dont le prince est un enfant »…Les rapprochements avec l’auteur des Jeunes filles s’arrêtent là, encore qu’une comparaison des Serviteurs inutiles avec les thèmes du théâtre de Montherlant ne manquerait pas d’intérêt.
Trois ans après Aux belles Abyssines, beau roman récompensé par le prix Nicolas-Bouvier, Bernard Bonnelle se lance ici dans le roman historique, défi d’autant plus difficile qu’il choisit une époque lointaine pour nous, le XVIesiècle des guerres de religion. Lointaine, vraiment ? Il y a peut-être des échos avec l’actualité de notre XXIe siècle dont on sait qu’il sera, selon la formule de Malraux, religieux ou rien… Telle est peut-être la question qui a mené l’auteur à son sujet ; à moins que …

::+:: CE QUE DIEU ATTEND DE VOUS

Image
Plus vous êtes béni(e), plus vous êtes responsable, alors : 1)Cessez de vous plaindre. Le bonheur, ce n’est pas obtenir ce que vous voulez, c’est reconnaître et apprécier ce que vous avez. Alors ayez chaque jour une attitude positive et reconnaissante. Rudyard Kipling a dit : « Ne vous souciez pas trop de la gloire, du pouvoir, ou de l’argent. Un jour vous rencontrerez quelqu’un qui se moque de tout ça, et là vous comprendrez à quel point vous êtes pauvre ».2)Ne supposez plus.Quand vous voyez vos voisins changer de meubles, se payer des vacances hors de prix et conduire la voiture dernier-cri, êtes-vous jaloux et envieux ?Méfiez-vous, les apparences peuvent être trompeuses. Possible qu’ils gagnent au moins deux fois plus que vous. D’un autre côté, il se peut qu’ils soient endettés jusqu’au cou, en route vers la faillite ou une procédure de divorce. Arrêtez de faire des suppositions et de chercher à vouloir être quelqu’un d’autre.3)N’amassez plus. Bruce Larson a dit :« L’argent n’est q…

::+:: Le Pape François dénonce les hypocrites qui se disent chrétiens sans agir

Image
La religion chrétienne est une religion concrète, qui agit en faisant le bien, non une «religion du dire», faite d’hypocrisie et de vanité. Le Pape François l’a répété en commentant les textes liturgiques de ce mardi 23 février 2016, lors de la messe matinale à la maison Sainte-Marthe.
La vie chrétienne est concrète,«Dieu est concret», mais beaucoup de chrétiens le sont en faisant semblant : ceux qui font de l’appartenance à l’Église une décoration sans engagement, une occasion de prestige plutôt qu’une expérience de service envers les plus pauvres.
Le Pape a parcouru l’extrait du livre du prophète Isaïe, et le passage de l’Évangile de Matthieu, pour expliquer encore une fois la «dialectique évangélique entre le dire et le faire». François insiste sur les paroles de Jésus, qui démasque l’hypocrisie des scribes et des pharisiens, en invitant les disciples et la foule à observer les consignes de ceux qui leur enseignent, mais à ne pas se comporter comme eux.
«Le Seigneur nous enseigne la v…

::+:: Les 109 ans de sœur Candida, doyenne mondiale des religieux

Image
Encore pleinement lucide et dynamique, sœur Candida Bellotti, née à Quinzano, dans la province de Vérone le 20 février 1907, a fêté ce samedi ses 109 ans, entourée de sa communauté camillienne et de la supérieure provinciale, sœur Giuliana Fracasso.
Sœur Candida Bellotti a consacré 85 ans de vie à la spiritualité de saint Camille de Lellis, patron des malades, des infirmiers et des lieux de soin. Après avoir prononcé ses vœux, en 1931, sœur Candida a longuement travaillé comme infirmière professionnelle dans différentes villes d’Italie. Depuis 2000, elle vit à Lucques, dans la maison mère de l’Institut, où malgré son âge elle participe encore activement à la vie communautaire, impressionnant tout le monde par sa vivacité physique et mentale, ainsi que par sa sagacité et sa rapidité d’esprit.
Pas moins de 10 Papes se sont succédées durant la vie de sœur Candida :saint Pie X, Benoît XV, Pie XI, Pie XII, saint Jean XXIII, le bienheureux Paul VI, Jean-Paul 1er, saint Jean-Paul II, Benoît XV…