Articles

Affichage des articles du février 22, 2016

::+:: Face à la décision militaire, les questions des officiers chrétiens

Image
« Cette décision de neutraliser, donc de tuer, ces insurgés était-elle vraiment juste ? », s’interroge le chef de bataillon Pierre Dambier, officier de l’armée de terre, en évoquant une décision qu’il a dû prendre en août 2009 en Afghanistan, pour faire exploser un bâtiment où s’étaient réfugiés des insurgés après avoir tué des civils et des militaires afghans.
« Face à de nouvelles menaces et des conflits d’un genre nouveau, face aussi à une société en perte de sens, la foi chrétienne peut-elle aider le chef militaire, non seulement dans l’action mais dans toute décision importante ? »,poursuit Pierre Dambier, actuellement élève à l’École de guerre, au sein de l’École militaire. Fort de ces questions, il a contribué, avec quatre autres élèves engagés dans l’aumônerie de l’École militaire, à organiser un colloque qui s’est tenu vendredi 19 février à Paris sur le thème « Le chef militaire face à la décision, un éclairage chrétien ».
« L’ultime étape d’un processus »
Après l’évêque aux arm…

::+:: LA PUISSANCE DE LA BONTÉ (2)

Image
Les vrais grands personnages comprennent la puissance de la bonté. Lors d’un dîner à la Maison Blanche, Abraham Lincoln aperçoit un de ses invités souffler sur son café, le verser dans sa soucoupe et le boire à même celle-ci. Comme vous pouvez l’imaginer, quelques convives voisins un peu raffinés sont scandalisés, et un ange passe quelque temps dans la pièce. Alors Lincoln prend son café, le verse dans la soucoupe, et pour le reste de la soirée, y boit directement. Et vous savez quoi ?Tout le monde dans la salle l’a imité ! Un petit geste prévenant a sauvé un invité d’un incroyable embarras. Ce geste simple mais réfléchi d’un des plus grands présidents américains nous rappelle combien il est précieux d’être un modèle de bonté. Vous n’avez sûrement jamais entendu parler de Stephen Grellet, un Quaker d’origine française mort en 1855. Il serait encore inconnu du grand public, si ce n’est peut-être pour ces quelques lignes inoubliables : « Je ne vivrai jamais qu’une seule vie. Que je fass…

::+:: BERNARD À LA RENCONTRE DES GENS À LA RUE

Image
Le jour, Bernard est couvreur-zingueur. Et le soir, il parcourt les rues autour de la gare d'Angers à la rencontre de ceux qui n'ont pas la chance d'avoir un toit sous lequel dormir. Bernard est devenu bénévole au Secours Catholique pour aider, pour montrer à ceux qui se croient abandonnés qu'il est là, droit, solide. La rue, Bernard l'a connue. Il y a vécu plusieurs mois avec un de ses frères. Il en connait les difficultés. Il sait que, pour en sortir, il faut "de la chance ou de la force."
"J'essaie de leur apporter un réconfort psychologique et moral", affirme-t-il en s'accroupissant pour ouvrir son sac à dos chargé de thermos d'eau chaude. Bernard propose des boissons chaudes aux personnes qu'il rencontre. "Café, thé, chocolat ou soupe", comme s'il recevait des amis dans son salon. Les échanges s'enchaînent. Ceux que Bernard connaît bien le serrent dans leurs bras. Ils se donnent l'accolade, un geste qui…