::+:: Le Pape demande aux plus pauvres de prier pour les responsables de leur pauvreté


«Vous êtes les bienvenus et votre présence ici est importante», le Pape François s’est adressé ce mercredi 6 juillet, salle Paul VI au Vatican, à un groupe de quelque 200 pèlerins français en situation de précarité. Une délégation qui est actuellement en pèlerinage à Rome, (du 4 au 8 juillet 2016) accompagnée notamment par le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon et la communauté du Sappel.

À l’origine de cette initiative, l’association internationale des Amis du Père Joseph Wresinski, à l’occasion du centenaire de la naissance du prêtre fondateur d'ATD-Quart-Monde. Dans son discours le Saint-Père, citant cet infatigable défenseur des plus démunis, a rappelé que les plus pauvres sont «dans le cœur de l’Église».

Le compte-rendu de Manuella Affejee
La rencontre de ce mercredi 6 juillet au matin est l’une des rares audiences accordées par le Pape en ce mois de juillet, c’est dire, s’il est besoin de le rappeler, l’importance que le Saint-Père accorde aux plus démunis. Et face à un auditoire ému, très attentif, peu habitué à être au centre de l’attention, ce sont des paroles d’encouragement qu’il a adressé.

«Les trésors de l’Église sont les pauvres», a souligné le Pape François, des pauvres dont «Jésus a voulu partager la condition». «Il s’est fait, par amour, l’un de vous». Il a ,durant toute sa vie, «accorder la priorité à des personnes comme vous, a déclaré le Saint-Père rappelant que, l’Église qui aime et préfère ce que Jésus a aimé et préféré ne peut trouver le repos tant qu’elle n’a pas rejoint tous ceux qui connaissent le rejet, l’exclusion et qui ne comptent pour personne». Mais le Pape ne s’est pas contenté de paroles de soutien… il a confié une mission aux plus pauvres dont «la contribution est essentielle pour l’Église et le monde»: prier pour les «riches», leur a demandé le Saint-Père, pour les «hypocrites» et les «responsables de votre pauvreté» afin qu’ «ils se convertissent, afin que Dieu change leurs cœurs».

Le Saint-Père a également remercié les bénévoles, qui accompagnent ce groupe venu de Lyon et sa région, saluant leur engagement. «Non seulement vous accompagnez (ces personnes démunies) mais surtout, a insisté le Pape, vous vous efforcez de comprendre leur souffrance, de partager leur désespoir». Or, «c’est la vie partagée avec les pauvres qui nous transforme et nous convertit». Le Saint-Père les a donc invité à partir de «la vie partagée et non de théories abstraites». «Les théories abstraites nous amènent à des idéologies et les idéologies nous amènent à nier que Dieu s’est fait chair, qu’il s’est fait l’un de nous, a observé le Pape. Et en cette année de la Miséricorde, il a invité à redécouvrir cette dimension de solidarité, de fraternité et de soutien réciproque».

Au terme de son discours et après avoir récité la prière du Notre-Père, en français, le Pape François a pris le temps de saluer les participants, parmi lesquels une vingtaine d’enfants, échangeant quelques mots avec eux. Lors de cette rencontre, les membres de la délégation ont remis au Saint-Père un livre témoignant de ce qu’ils vivent.

Source et info Radio Vatican.

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?