::+:: ILS ONT FAIT UNE « IMMENSE » DÉCOUVERTE DANS LA CITÉ DE PÉTRA, EN JORDANIE

Lina Annab occupe actuellement le porte de ministre du Tourisme et des Antiquités en Jordanie et elle a pris récemment la parole afin de présenter une découverte majeure faite dans la cité de Pétra, en Jordanie. Elle a utilisé deux mots pour la qualifier : « immense » et « unique ». Il faut avouer que ces deux adjectifs reflètent assez bien la réalité car des archéologues sont tombés sur une nouvelle structure de plus de 2 700 mètres carrés à 800 mètres au sud du plus grand temple de la cité.

Pétra est une cité nabatéenne préislamique située au sud de la Jordanie. Elle a été créée vers la fin du VIIIème siècle av. JC-C. par les Edomites, les habitants d’un royaume situé au sud de la mer Morte, de la Transjordanie et de la Judée.


Si la ville est tombée en désuétude vers la fin du VIIème siècle, Pétra a accueilli pas moins de 25 000 personnes à son apogée.

Pétra a accueilli plus de 25 000 personnes à son apogée

La cité a une particularité très intéressante, une particularité qui l’a rendue célèbre dans le monde entier : certains de ses bâtiments sont directement taillés dans la roche. C’est notamment le cas de la Khazneh, qui est actuellement un des plus célèbres monuments du site. Cette particularité lui a d’ailleurs permis d’entrer sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en décembre 1985.

Ce que peu de gens savent, en revanche, c’est que la zone située autour du site est un parc archéologique depuis une dizaine d’années maintenant et de nombreux archéologues procèdent encore à des fouilles sur place pour tenter d’en apprendre un peu plus sur l’histoire et la vie de la cité.

En s’appuyant sur plusieurs images obtenues par satellite et par drones, des archéologues viennent de découvrir une nouvelle plate-forme située à 800 mètres au sud de la Khazneh, une plate-forme proprement monumentale et s’étendant ainsi sur une surface de plus de 2 700 mètres carrés.

De nouvelles fouilles vont être organisées dans la région

Pour le moment, les chercheurs ne sont pas parvenus à déterminer son utilité réelle mais ils pensent qu’elle servait à célébrer des cérémonies religieuses ou même des fêtes. Toutefois, ils n’ont pas l’intention d’en rester là et ils vont continuer à étudier le site dans les mois et dans les années à venir afin de tenter de mettre la main sur d’autres indices.

Attention cependant car rien n’est encore acté et les archéologues responsables de cette surprenante découverte n’ont pas encore présenté de calendrier. Il faudra donc attendre encore un peu avant d’en savoir plus sur les études à venir.

DONC A SUIVRE ....

FRÉDÉRIC PEREIRA pour FREDZONE

Posts les plus consultés de ce blog

::+:: La seule religion d’Etat (4eS)

::+:: Les preuves historiques de l’existence de Jésus (3) : Témoignages externes sur les 4 évangiles

::+:: Qu’est-ce que le miracle eucharistique ?