Articles

Affichage des articles du décembre 31, 2015

::+::Un temple satanique ouvre ses portes dans un village colombien.

Image
Dans la localité du Quindío, en Colombie, une église dédiée au culte satanique a été érigée. La population voisine a déclaré aux autorités de la Police qu’elle se sente très vulnérables devant la présence de ce bâtiment sataniste.
Le Commandant de la Police du lieu, le colonel Ricardo Suarez, a rappelé que, « même si la Colombie est un pays qui respecte la liberté de culte,ce genre d’églises doit quand même être surveillée par l’intelligence colombienne car on ne sait pas quelles genres de pratiques ils vont avoir ».
Ce colonel a soutenu que les autorités de la Police locale et les autorités de l’Église Catholique allaient travailler ensemble afin d’en informer la population sur les pratiques qui s’y tiendront. Le clergé catholique, de son côté, a déjà envoyé un communiqué en alertant les fidèles sur la présence de ce lieu de culte satanique.
L’évêque du Diocèse d’Armenia, Mgr Pablo Salas, a expliqué dans une lettre ouverte l’existence du démon, les principes de la foi, et du magistère d…

::+:: Le "style Bergoglio" permet au pape François de défier les pouvoirs du monde extérieur et les factions intérieures du Vatican

Image
Les diagnostics du pape FrançoisQu’y a-t-il donc dans cette encyclique, pour soulever l’intérêt au-delà des milieux catholiques – et le malaise dans certains de ces milieux ?
Il y avait déjà le « style Bergoglio » : une vitalité insolite, des formules simples et directes qui font mouche et qui rendent populaire la théologie.
Dès les premiers mois du pontificat, en 2013, le grand public avait pris l’habitude de cette verdeur de langage et de ces offensives déroutantes. Le pape argentin défiait à la fois les pouvoirs du monde extérieur (la haute finance, la Mafia) et les factions intérieures du Vatican.
Le 22 décembre 2014, son extraordinaire sermon-algarade en forme de voeux aux prélats de la Curie avait réjoui l’univers : on découvrait un pape qui secouait sa propre administration et dénonçait, à la face du monde, les « maladies spirituelles » de hauts fonctionnaires de l’Église ! Même Karol Wojtyla n’avait pas osé, lui qui disait pourtant de certains de ces hauts fonctionnaires : « Ils…

::+:: Vatican. Le pape François attire moins de pèlerins qu'à ses débuts

Image
Le pape François a attiré en 2015 plus de trois millions de fidèles au Vatican, soit près de moitié moins qu'au début de son pontificat, selon des chiffres publiés mercredi par la préfecture de la Maison pontificale. Ce total de 3,2 millions rassemble les fidèles présents aux audiences générales du mercredi, aux audiences spéciales, aux célébrations liturgiques et à la prière de l'Angélus le dimanche, précise-t-elle dans un communiqué.
Or, en 2013, l'année de l'élection de Jorge Bergoglio (le 13 mars), le Saint-Siège avait recensé plus de 6,6 millions de personnes, puis 5,9 millions en 2014.« Avec l'estompement de l'effet de la nouveauté, la participation des fidèles revient donc à des taux plus ordinaires, même s'ils restent supérieurs aux dernières années du pontificat de Benoît XVI en 2012 (2,3 millions) et 2011 (2,5 millions) », analyse l'agence I-Media, spécialisée dans l'actualité du Vatican.
Attention, précise la préfecture de la maison pontifi…

::+:: Ile-de-France : des enfants malades rencontrent le pape François

Image
C’est une rencontre qui restera marquée dans leur mémoire. Douze enfants âgés de 9 à 17 ans, soignés à l’Institut Gustave-Roussy (IGR) de Villejuif et au Kremlin-Bicêtre mais aussi issus de la paroisse de Paray-Vieille-Poste (Essonne), ont assisté ce mercredi matin, au pied des marches de l’entrée du Vatican, à une célébration donnée par le pape François au Vatican. « Je suis heureux d’accueillir les personnes de langue française, particulièrement les enfants malades et les personnes qui leur sont proches. En ces fêtes de Noël, nous devons être aux services des plus petits », a-t-il déclaré.
François a ensuite rejoint les enfants pour les bénir et partager un moment avec chacun. « Il nous a demandé de prier pour lui », raconte Mathias, de la paroisse de Paray. « Il a accepté de me signer un autographe », se réjouit Clémence, 14 ans. Pour Mathilde, 17 ans, soignée à l’IGR, ce fut un moment profondément émouvant. « Je ne suis pas croyante mais ce fut un grand moment. Le pape est une pers…