Articles

Affichage des articles du novembre 30, 2015

::+:: Les religions sont-elles vraiment causes de conflits ? Lesquels ?

Image
S’il n’est pas question de nier la dimension religieuse de conflits tels que les croisades ou, plus récemment, la guerre des Balkans, l’anthropologue franco-américain Scott Atran relève un regain de vigueur depuis le 11 septembre 2001, notamment dans le monde universitaire, d’un athéisme militant associant la religion à la guerre. Dans un article paru en 2012 dans la revue Science, il avance que les religions ne sont que rarement les causes initiales des conflits.
Selon une Encyclopédie des guerres, publiée en 2007 par deux chercheurs américains, Charles Philips et Alan Axelrod, seuls 7 % des guerres de l’histoire mondiale seraient motivées par la religion. En revanche, précise Scott Atran, elles peuvent les envenimer. « Lorsqu’un conflit est récupéré par des chefs religieux qui y ajoutent des valeurs sacrées, la violence peut persister pendant des décennies, voire des siècles, écrit ce chercheur au CNRS et à l’Université du Michigan. Les conflits initialement matériels (personnes, lie…

::+:: Lettre à mes congénères catholiques pantouflards

Image
Allez à la messe, pas à la mairie!



Comme l’an dernier, le débat sur la présence des crèches dans les mairies commence à pointer son nez. Beaucoup de catholiques s’agitent dans tous les sens pour préserver le droit inaliénable à voir une crèche dans le hall de leur mairie au mois de décembre. Et voilà qu’on va encore encombrer les tribunaux administratifs, lesquels ne savent plus à quel saint se vouer, indiquant ici que la présence de ladite crèche est conforme à la loi de 1905 et là que cette dernière l’interdit rigoureusement. Afin de guider les pauvres maires non-militants devant l’incertitude juridique que fait peser sur eux cette jurisprudence aléatoire, l’Association des Maires de France a publié un vademecum juridique, que les édiles sont évidemment libres de suivre ou pas. Tollé ! D’aucuns redécouvrent que feu le papa de François Baroin, président de l’AMF, dirigeait naguère le Grand Orient de France et on y voit la main de la franc-maçonnerie qui milite pour l’athéisme d’Etat. …

::+:: "Chrétiens et musulmans sont frères", dit le pape François

Image
Le pape François a réalisé un acte symbolique en Centrafrique. Il s'est rendu à la mosquée centrale de Bangui, dans le quartier du PK-5. "Chrétiens et musulmans sont frères", et il faut dire "non à la vengeance, à la violence et à la haine", a-t-il lancé à son arrivée à la mosquée. Dans l'enclave du PK-5, où sont réfugiés les derniers musulmans de Bangui en proie à des violences communautaires, le pape a été reçu par le grand imam Nehedi Tidjani, en présence de délégations catholiques et protestantes.
François s'est adressé aux centaines de personnes venues l'accueillir dans l'enceinte de la mosquée, dans une ambiance détendue placée cependant sous haute sécurité par la force onusienne (Minusca) qui avait placé des Casques bleus sur les minarets de la mosquée. Pour le pasteur pentecôtiste Jean-Paul Sangagaui, cette visite est "une victoire pour le pape et la République centrafricaine contre les oiseaux de mauvais augure" qui craignaie…

::+:: A Bangui, le pape dénonce « la haine aveugle que le démon déchaîne »

Image
La visite du pape François en Afrique a pris un tour poignant à sa troisième étape, en République centrafricaine, où il est arrivé dimanche 29 novembre en fin de matinée. Le long de la piste d’atterrissage d’un aéroport supposé sous haute protection, des enfants du camp de réfugiés voisin couraient, saluant l’avion, son passager et l’espoir d’une amélioration de la situation politique très tendue que certains Centrafricains ont placé en sa venue à Bangui.
C’est le cas de Catherine Samba-Panza, la présidente de transition du pays, que le chef de l’Église catholique a rejointe en effectuant 5 des 9 km du trajet entre l’aéroport et le palais présidentiel dans une papamobile découverte, passant devant de très nombreux habitants massés sur les bas-côtés. L’exécutif de Mme Samba-Panza s’efforce d’éviter l’enlisement du processus politique destiné à sortir le pays de trois ans de violences entre les milices ex-Séléka, à majorité musulmane, et les anti-Balaka, à majorité chrétienne. Des élect…