Articles

Affichage des articles du novembre 20, 2015

::+:: Ploërmel. L’avenir de la statue du pape examiné mardi

Image
Le 30 avril dernier, le tribunal administratif de Rennes avait jugé que la statue du Pape Jean-Paul II, installée depuis 2006 dans le centre-ville de Ploërmel, ne peut rester en l’état sur le domaine public, donnant ainsi raison à la fédération de la Libre pensée morbihanaise. Elle demandait le déplacement de cette statue en bronze, considérant qu’elle enfreint la loi de séparation de l’Église et de l’État. La mairie de Ploërmel a fait appel du jugement.À quelques jours de l’audience d’appel, l’association craint qu’elle ne soit annulée. Mais Gérard Plantiveau, juriste de l’association, prévient qu’ils ne sont pas prêts à abandonner leur bras de fer pour le retrait de la statue. « S’il le faut nous irons jusqu’au conseil d’état ! »

++O++
Info Ouest-France.fr

En savoir plus sur ...
L’avenir de la statue du pape examiné mardi

::+:: Le Pape invite les professionnels de santé à la compassion pour les malades

Image
« La culture du déchet n’est pas chrétienne », le Pape François l’a rappelé ce jeudi matin en recevant les quelques 550 participants à la 30ème conférence internationale du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé. Cette rencontre se tient au Vatican du 19 au 21 novembre sur le thème "La culture de la santé et de l’accueil au service de l’homme et de la planète", vingt ans après la publication de l’encyclique de Jean-Paul II Evangelium Vitae.

Dans son discours, le Saint-Père, a exhorté, à l’approche du Jubilé de la miséricorde, à être proche des personnes qui souffrent. Prendre soin de son prochain, ce que l'encyclique de Jean-Paul II appelle les exigences positives du commandement sur l'inviolabilité de la vie, doit caractériser la pastorale de la santé, indique le Pape. « Accueil, compassion, compréhension et pardon sont les attitudes habituels de Jésus vis-à-vis des personnes dans le besoin : les malades, les pauvres, les étrangers ». Et cette proximité à …

::+:: RCA: des renforts pour la Minusca attendus avant la visite du pape

Image
L'étape centrafricaine du voyage papal en Afrique est toujours d'actualité pour l'instant. Son porte-parole l'a redit jeudi sans exclure une annulation de dernière minute ou une modification du programme si les circonstances sécuritaires l'exigent. Sur place à Bangui, compte tenu de la situation sur le terrain, cette visite est un véritable casse-tête pour les forces internationales. Face à cela et en prévision des élections, autre défi sécuritaire, la Minusca devrait obtenir des renforts très prochainement à l'occasion notamment de l'arrivée de la relève des contingents présents.
La rotation des contingents présents au sein de la Minusca aurait dû s'achever le 14 novembre. Mais des problèmes logistiques au niveau de Douala au Cameroun ont retardé les opérations.
Si à l'occasion de cette rotation, la Minusca pourrait se passer du contingent de la RDC, la mission onusienne attend en revanche le feu vert formel du Conseil de sécurité pour des renforts …

::+:: "Tout est feint !" : le cri de détresse du pape avant Noël

Image
Le pape François pointe volontiers les dérives de notre monde. Ce jeudi, il s'est une nouvelle fois illustré dans un sermon particulièrement sombre lors de sa messe matinale. "Nous approchons de Noël : il va y avoir des lumières, des fêtes, des arbres illuminés et aussi des crèches... Tout est feint ! Le monde continue à faire la guerre, à faire les guerres. Le monde n'a pas pris la voie de la paix", a déclaré le pape, alors qu'un immense sapin a été installé jeudi sur la place Saint-Pierre en prévision de Noël. 
"Partout il y a la guerre, aujourd'hui il y a la haine (...) Et qu'est-ce qui reste ? Des ruines, des milliers d'enfants sans éducation, tant d'innocents morts, tant ! Et tant d'argent dans les poches des trafiquants d'armes", a-t-il insisté en lançant un "Maudits !" aux fabricants d'armes. "Une guerre peut se justifier, entre guillemets, par tant et tant de raisons. Mais quand le monde entier, comme au…